loading

L’air chaud est plus léger que l’air froid. Nous avons tous appris que la Montgolfière s’élève dans les airs. Donc, la chaleur monte. Mais l’énergie descend aussi par rayonnement. En été quand vous allez à la plage, le sable est chaud et pourtant, il n’y a pas de plancher chauffant ! Il en va de même sur votre terrasse qui est chaude également sans qu’il n’y ait non plus de plancher chauffant. Le rayon transporte de l’énergie qui est absorbé en partie par le sable ou le carrelage(c’est pour cela qu’il est chaud) avant de rebondir. En fait le plafond chauffant va travailler comme le soleil par rayonnement. Le rayon du soleil transporte de l’énergie et quand le rayon touche notre corps, il échange l’énergie qu’il transporte avec notre peau procurant une sensation de confort. Le plafond chauffant est le système le plus confortable car il réchauffe par rayonnement les murs, les meubles, le sol et ainsi notre corps se trouve entouré de parois rayonnantes. La température de celles – ci est supérieure à la température ambiante.
En technologie convective (convecteurs, climatisation,…) c’est l’inverse, on chauffe l’air et les parois sont plus froides rendant l’ambiance bien moins confortable.

En plafond chauffant, l’inertie disparaît : La dalle de 5 cm du plancher chauffant accumule de l’énergie. Pour une maison de 100 m², on chauffe 5 m3 de béton, soit un bloc de béton de 1 m x 1 m de surface au sol sur 5 m de haut soit encore 10 tonnes chauffées!
Cette énergie une fois accumulée dans la dalle met du temps pour se dissiper : c’est l’inertie qui se mesure en heure. 1 cm d’épaisseur c’est 1 heure. Dans une maison RT2012/BBC , l’inertie s’aggrave du fait de l’hyper isolation et de l’étanchéité. Les surchauffes sont de 7 à 10 heures et le dépassement de la consigne est de 2°C à 4.5°C.
La nuit d’hiver ou d’automne quand il fait froid la dalle se charge d’énergie et le matin au lever du soleil, les rayons solaires s’additionnent à l’émission du plancher, surchauffant l’ambiance. Il n’y a plus d’autres alternatives possibles que d’ouvrir ses fenêtres laissant échapper l’énergie payée et accumulée quelques heures plus tôt.
Avec PLAFINO, il n’y a que l’épaisseur de la plaque de plâtre de 13 mm à traverser. Il n’y a plus d’accumulation d’énergie et le plafond monte ou baisse de 1°C sur la paroi en 2 à 4 minutes.

Bien sûr, plafino est utilisable en plafond, quel que soit l’angle. La technologie Plafino est même utilisable à la verticale, en mur chauffant.
Que votre plafond soit classique (horizontal) ou en rampant, une solution Plafino existe.
Avec une épaisseur de 3cm seulement pour l’émetteur, Plafino peut même vous permettre d’avoir le top du confort, et l’esthétique des poutres apparentes

Oui. Chaque pièce peut avoir sa température. Un circuit permet de traiter 10 m². Chaque circuit est équipé de série d’un débit mètre. Plus on augmente le débit, plus on chauffe, plus on freine le débit, moins on chauffe. Une fois les positions trouvées, on ne « tripote » plus ses robinets !

La maison sur vide sanitaire peut être isolée sous dalle avec des hourdis polystyrène Up 23 et des rupteurs de ponts thermiques en périphérie. Plus besoin d’isolants en polyuréthane de plus en plus épais avec la RT 2012 et donc de plus en plus chers. Plus besoin de chape au dessus de la dalle porteuse, plus besoin de ravoirage si vous passez en pieuvre électrique et hydraulique.
Vous économiserez la réhausse de la maison – un rang de briques supplémentaire – et vous aurez un bâti plus logique en isolant par l’extérieur !

L’un des principes de la Très Basse Température est de circuler très vite dans l’installation de chauffage afin de réduire l’écart entre le départ d’eau (25°C) et le retour (23°C). Ainsi comme on perd moins d’énergie en transport, on demande moins à la pompe à chaleur.
Ces vitesses de circulation emportent la bulle d’air au purgeur même si celui-ci est en dessous de l’émetteur.

Comme d’habitude, toutes les gaines, les câbles seront sortis par le poseur du Plafino. Vous fournirez au Bureau d’Études Innovert vos plans d’électricité qui seront pris en compte et respectés.

Rien ou pas grand-chose ! Vous perdrez un litre d’eau. La pression du réseau de chauffage chute et la pression atmosphérique plus élevée empêche l’eau de s’évacuer. Vous repérez au collecteur le circuit en cause, on découpe un bout de plafino, on réalise un raccord (autoriser par l’Avis Technique du CSTB), on remet en eau, on replaque, et le tour est joué !

Aucun. La température d’eau est minimum de 18°C dans l’Avis Technique. La température de la plaque de plâtre sera à 19°C, bien loin du point de rosée. Il fait souvent 19°C chez vous sans que vos murs ou vos vitres ne ruissellent !

Non. Aucun surcoût n’est à prévoir sur ces lots. Il y aura un peu plus de rails et de suspentes à prévoir (entraxe moyen de 45 cm) – lot plaquiste. La plaque de plâtre BA 13 à 4 bords amincis, la bande, la peinture sont des produits standards. Aucun surcoût n’est à prévoir de ce côté-là .

Oui. Entre le rez de chaussée et l’étage, il faut prévoir 3 cm d’isolant (R = 1). En effet il ne faut pas que la température du bas (pertes au dos de l’émetteur) pollue la température de l’étage pour éviter d’avoir trop chaud en haut et trop froid en bas ou inversement !

Non, les ondes extérieures au mieux rebondissent sur Plafino. A l’intérieur de la maison, vous pouvez réceptionner vos communications de téléphone mobile, celles de votre live box, etc… Cela prouve bien que les maisons ne sont pas étanches aux ondes électromagnétiques.